Historique des missions

150 km de piste – la nationale 2 – séparent Mbuji-Mayi, la grande ville aéroportuaire, de Kabinda dépourvue d’infrastructures ferroviaires, fluviales ou aériennes et donc très enclavée, particulièrement à la saison des pluies.

Après avoir soutenu deux projets d’installation de panneaux photovoltaïques en collaboration avec  « Energy Assistance » en 2012, l’association a préféré se cantonner à l’organisation de missions de formation et à l’envoi de matériel jusqu’à ce qu’elle puisse trouver l’occasion de monter un projet d’amélioration durable des infrastructures qui réclame un budget plus élevé.

Missions de formations à l’HGR:

L’objectif est de transmettre des connaissances et d’améliorer les pratiques administratives ou de soins:

Il semble difficile de s’appuyer uniquement de personnes locales étant donné la faiblesse des programmes de formation suivi dans les institutions d’enseignement en RDC. Il nous semble nécessaire pendant un premier temps de faire appel à des personnes chevronnées qui ont travaillé dans des établissements performants et qui pourront apporter une formation de base solide à des personnes motivées et stables afin d’en faire à leur tour des formateurs de qualité ayant des compétences et une formation digne d’un institut supérieur.

    • en août 2011, deux semaines de séminaire en hygiène hospitalière, soins des plaies par Me Patricia Taminiau, infirmière hygiéniste et enseignante et soins d’urgence par Mr Félicien Tshidimba, infirmier urgentiste et pédagogue.
    • en août 2013, trois semaines de missions chirurgie orthopédique (Dr Jacques Thiéry) en tandem avec le Dr Baudouin Kibambe, chirurgien congolais formé en Belgique et travaillant à Kinshasa. En parallèle, à partir des cas dédiés par les chirurgiens madame Marie-Claire Provost kinésithérapeute et formatrice en thérapie manuelle a pu initier un service de kinésithérapie et former 2 infirmiers locaux à quelques techniques fondamentales.
    • répartis entre juillet 2013 et mars 2016, madame Anne-Marie Leyens totalisera 18 mois de mission de comptabilité pour réformer complètement les méthodes de facturation, de collecte des participations financières des patients et d’inventaire du matériel de l’HGR. Ces missions ont été financées conjointement avec AAI-France.
    • en août 2014, nouvelle mission de trois semaines de chirurgie orthopédique et de kinésithérapie dans le même esprit que l’année précédente menée par le Dr Jacques Thiéry et Marie-Claire Provost.
    • en août 2014 : 4 semaines de mission de formation en soins d’urgence et intensifs par Félicien Tshidimba.
    • en novembre 2015 : mission de 3 semaines de kinésithérapie par Marie-Claire Provost, un nouveau bâtiment est désormais dédiée à cette discipline, la formation des infirmiers est consolidée et de plus en plus diversifiée.
    • en juin-juillet 2017 :  mission de 4 semaines de kinésithérapie par Marie-Claire Provost accompagnée de Monika, une étudiante de dernière année en Master sciences du sport.

Missions d’évaluation:

en mai 2016 :

    • Mission d’évaluation de l’approvisionnement en électricité, eau et oxygène, du matériel médical et de la maintenance des installations et du matériel par Monsieur Roland Hensens ingénieur ayant une longue expérience professionnelle dans les technologies, la mise en œuvre et la maintenance des équipements hospitaliers et biomédicaux.
    • Mission d’évaluation de l’équipement du laboratoire et de la pratique des analyses médicales par Madame Hilde De Bie, technologue-expert en laboratoire médical tropical.

Missions de réhabilitation:

en septembre – octobre 2017:

  • Mission AHK-2017 (14.09.2017 au 17.10.2017) Hilde De Bie, Joseph Mutuga et Roland Hensens .
    Cette mission a permis d’importantes avancées dans plusieurs domaines: approvisonnement énergétique, maintenance biomédicale et laboratoire. Une partie de la formation a été déléguée à un biologiste congolais invité.

 

La corde neuve démange le cou de la chèvre. (Proverbe africain)