Bienvenue sur le site de l’association alliances internationales Belgique

Nous prenons soin de vos données personnelles

 AAI-Belgique traite vos données à caractère personnel conformément à la législation européenne sur la protection de la vie privée(RGPD). Les données que nous recueillons (adresse mail ou postale) n’ont pas d’autre finalité que de nous permettre de vous tenir informés de nos activités et ne sont en aucun cas diffusées ou communiquées à des tiers. 

Un bénéficiaire unique, un objectif raisonnable…

L’Association Alliances Internationales – Belgique (AAIB) rassemble des personnes engagées dans le soutien logistique et pédagogique d’un hôpital situé dans un endroit reculé de la République Démocratique du Congo (RDC) géré par la Communauté des Béatitudes:  l’Hôpital Général de Référence de Kabinda. 

Notre objectif est de mener, sur demande de la direction de l’hôpital, des actions qui consistent pour l’essentiel en l’organisation de « missions de compétences » de volontaires bénévoles et l’envoi de matériel hospitalier approprié depuis la Belgique.

L’association a le statut d’une ASBL de droit belge.

La Fondation Roi Baudouin apporte sa collaboration au projet. Les dons à partir de 40€ par an faits à la Fondation bénéficient d’une réduction de 45% du montant effectivement versé (art 145/33 CIR) et ce à l’exclusion de toute autre formule.

Fondation Roi Baudouin (rue Brederode 21, 1000 BXL)
IBAN:  BE10 0000 0000 0404
BIC:    BPOTBEB1
Communication structurée ****128/3096/00079****

Voir la rubrique “Qui sommes-nous?”

  Présentation-rapide-AAIB.pps


 Le  projet AHK: présentation

Roland Hensens a présenté le projet AHK lors d’une réunion d’information le 17.11.2017.
Voir la présentation AHK 2O17 Collège Saint-Augustin Gerpinnes

 

  • LA DEUXIEME MISSION DU PROJET AHK POUR 2019 EST TERMINÉE (septembre-octobre 2019)

Ce 26 octobre, la deuxième mission de 5 semaines du projet AHK programmée cette année s’est terminée sur un bilan très positif, du point de vue énergétique en particulier.

1.  Au laboratoire, les récapitulations, les exercices de manipulation et les contrôles de qualité ont été mis en place, l’équipe assimile de mieux en mieux  les matières nouvelles enseignées. Toute l’équipe accepte les exigences de rigueur de Hilde et l’ambiance y est très sympathique.

Lire le rapport de cette mission: Rapport laboratoire, 5° Mission, sept. 19

 

2.  Le chantier de l’installation photovoltaïque avance à grand pas. Les batteries sont installées et remplies de l’acide qui avait été acheminé séparément.

La salle de contrôle prend forme, la chaîne de régulateurs solaires est montée, le câblage de la chaîne d’onduleurs est pratiquement terminé.
A l’extérieur entre les averses et malgré les orages, les deux tiers du dispositif destiné à accueillir les panneaux sont montés.

 

  • LE DÉPISTAGE DE LA DRÉPANOCYTOSE À L’HGR  DE KABINDA: ÇA FONCTIONNE!

Souvenons-nous: en avril 2018, l’Association Alliances Internationales a été lauréate de la Fondation Pierre Fabre. Le prix d’un montant de 10.200 € est affecté à l’achat d’un matériel spécifique pour l’hôpital de Kabinda destiné au dépistage de la drépanocytose.

Hilde De Bie, technologue-expert en laboratoire médical tropical, Carl Goeminne, médecin généraliste à Oudenaarde  (Belgique) – tous deux partis en mission en juillet –  et Antoine Musuamba Malamba, médecin généraliste, Médecin Chef de Staff à l’HGR Kabinda ont publié les résultats des tests de dépistage effectué chez 259 patients. Ce travail a le mérite de démontrer que l’appareillage fonctionne correctement. La population locale peut bénéficier d’une méthode fiable pour le diagnostic de cette redoutable affection génétique. Les mesures thérapeutiques qui en résulteront permettront de soulager les douleurs en période de crise, prévenir le risque d’infections graves, prévenir et prendre en charge les complications.

Lire le texte de l’article en cliquant ci-dessous:

Dépistage de la drépanocytose

  • BONNE NOUVELLE DE KABINDA (27 juillet)

Tous les éléments nécessaires à l’édification de la nouvelle installation photovoltaïque expédiés par bateau jusqu’au port de Matadi, puis par la route jusqu’à Kinshasa et de là par avion jusqu’à Mbuji-Mayi et à nouveau rechargés dans des camions pour atteindre Kabinda viennent d’arriver à destination avec 20 jours d’avance, sur nos calculs les plus optimistes.. 68 panneaux de 2 m², 48 grosses batteries et leurs bidons de gel, les onduleurs et le matériel d’assemblage ont été déchargés manuellement par 15 hommes. Cela a pris près plus de deux heures.
Des tests sont en cours pour vérifier la résistance de la structure métallique sur laquelle seront installés les panneaux.

  • CHASSÉ-CROISÉ DE MISSIONS SUR LA ROUTE DE KABINDA

Le retour de l’équipe des kinés s’est effectué avec deux jours de retard pour des raisons techniques.             Marie-Claire, Monika et Sylvie ont atterri à Bruxelles-Natonal le mardi 16 juillet, 5 heures avant le départ d’une autre équipe à destination de l’HGR de Kabinda.

Rapport de la mission de Kinésithérapie du 15 juin au 15 juillet 2019 (Marie-Claire, Monika et Sylvie)

Nouveau départ d’une équipe de volontaires

Le même jour s’envolait l’équipe des trois personnes prévues pour la phase 1/2019 du projet AHK. Cette mission est constituée de Hilde De Bie qui effectue sa quatrième mission d’expertise en techniques de laboratoire médical à Kabinda. Elle est accompagnée de Carl Goeminne un médecin généraliste ayant suivi la formation de médecine tropicale et de son épouse Hilde Claeys, ingénieure qui effectuera de nombreuses tâches en relation avec l’équipement photovoltaïque et le réseau informatique du site.

 

  • AGENDA 2019

 Jeudi 28 mars – 20h15  à la HE Vinci – Parnasse-ISEI  . Site Parnasse  /  Avenue Mounier, 84 1200 Bruxelles2  

Samedi 30 mars 16h00 au Centre sportif de Bertransart / Route de Philippeville, 45  – 6120 Ham-sur-Heure Nalinnes

Jeudi 9 mai 16h30 – Assemblée générale de AAI-Belgique – Clinique du Bois de la Pierre,  Chausseé de Namur 211, 1300 Wavre

Samedi  15 juin – Départ de la mission de kinésithérapie (Marie-Claire Provost, Monika Fuss et Sylvie Lalande

Samedi  15 juillet  – Départ de la mission de 3 personnes pour la phase 1/2019 du projet AHK: Hilde De Bie, Hilde Claeys et Carl Goeminne

Samedi  15 septembre  – Départ de la mission de 2 personnes pour la phase 2/2019 du projet AHK: Hilde De Bie et Roland Hensens

Samedi  12 octobre – 18h00  à la salle Paroissiale de Leffe / Mission humanitaire à l’Hôpital de Kabinda.  Place cardinal Mercier 5500 Leffe

 

 

♥ AVANCÉE DAnS L’Électrification PHOTOVOLTAÏQUE

Le sous-projet AHK-PV 2019 prévoit l’installation d’un nouveau système photovoltaïque centralisé. Le système proposé consiste en une architecture évolutive de type Delta. Ce montage permet d’éviter les micro-coupures de l’alimentation 230 V destructrices pour certains équipements médicaux.

Les travaux préliminaires à la nouvelle installation photovoltaïque inscrite dans le projet AHK se concrétisent par l’implantation des mats métalliques  qui supporteront les panneaux. 

Dessin de la structure de support des panneaux photovoltaïques (206 m2 de surface)

La structure métallique de support des panneaux PV est terminée.

Maquette de l’installation PV (1/3 de la surface)

♥ Tout récent: Une lecture qui va vous donner du peps!

Rapport de la mission de Kinésithérapie du 15 juin au 15 juillet 2019 (Marie-Claire, Monika et Sylvie)


Roland et Hilde sont rentrés à bon port après leur mission de 5 semaines à Kabinda. Vous pourrez lire prochainement le rapport de cette fructueuse mission sur ce site

⇒ mission AHK  du 10 septembre au 18 octobre 2018

Lundi 10 octobre , Roland Hensens et Hilde De Bie se sont envolés pour Kabinda via Addis-Abbeba.  Les buts de cette 3ème mission de réalisation AHK sont nombreux, variés et indispensables à l’amélioration des capacités de l’hôpital :

  • installation du Poupinel (acheté grâce à la générosité de la Province de Namur) ainsi que d’un grand autoclave pour la stérilisation centrale,
  • reconstruction complète de la distribution/protection en cabine électrique,
  • installation d’un mat paratonnerre,
  • amélioration générale du laboratoire clinique et implantation du dépistage     de la drépanocytose par électrophorèse. (voir ci-dessous “distinction”) 
  •   etc.                                                                                                                                                              
Roland
Hilde

Nous leur souhaitons une excellente mission, indemne de tout souci, efficace et bénéfique pour la santé de la population locale ainsi qu’un bon retour en Belgique la 18 octobre.       

Les premiers pas de Louis entre les mains de Marie-Claire

Juin 2018


• UN GRAND PROGRES DANS L’HYGIENE HOSPITALIERE

Merci à la Province de Namur.

Le Collège provincial de Namur a accordé le 15 mars dernier un subside de 6.000 € à AAI-B pour l’achat devenu indispensable d’un stérilisateur à air chaud. Cet appareil qui porte le joli nom de Poupinel sera installé par Roland, notre ingénieur, lors de sa prochaine mission en automne. La sécurité des patients de l’HGR de Kabinda sera grandement augmentée grâce à ce subside attribué à un projet de coopération internationale

Merci aux Namurois!


Distinction!

AAI, laureate de la fondation pierre fabre

Le 18 avril 2018, l’Association Alliances Internationales a été lauréate de la Fondation Pierre Fabre, laboratoire pharmaceutique important de la région Occitanie. Le prix d’un montant de 10.200 € est affecté à l’achat d’un matériel spécifique pour l’hôpital de Kabinda destiné au dépistage de la drépanocytose, une affection sanguine génétique entrainant de graves complications  et dont l’espérance de vie est d’une vingtaine d’années pour les personnes atteintes. 

https://www.fondationpierrefabre.org/fr/axes-dintervention/acces-aux-soins-de-qualite/6-associations-doccitanie-soutenues-dans-leurs-projets-par-la-fondation-pierre/

Présentation du projet “Dépistage de la Drépanocytose” par Roland Hensens au siège de la Fondation Pierre Favre à Lavaur (Tarn) le 18 avril 2018

Lire le rapport de la mission AHK 2018 – Dépistage de la drépanocytose – Installation d’une chaîne d’électrophorèse de l’hémoglobine


L’environnement à Kabinda

 La ville de Kabinda (environ 80.000 habitants) est située au centre de la République Démocratique du Congo (RDC) , à 150 km à l’Est de Mbuji-Mayi, la capitale économique régionale. Kabinda est un des districts le plus touché par la guerre civile congolais. Ce fut déjà le cas entre 1999 et 2002, … avec la crainte d’un nouvel épisode de violence actuellement…

Anciennement dans le Kasaï Oriental, Kabinda est, depuis le nouveau découpage territorial de la RDC, le chef-lieu de la province du Lomami (2.049.000 habitants).

La province de la Lomami

Kabinda est accessible depuis Kinshasa par avion jusqu’à Mbuji-Mayi (départs presque quotidiens, 1h30 de vol) puis  par une « piste » (la Nationale 2 !) pour  véhicules 4 x 4 dont les 160 Km nécessitent  de 5 à 24 heures de parcours, selon la saison… c’est une ville enclavée et isolée. Ceci explique en partie le sous-développement de la région et la famine qui peut cruellement frapper certains villages. En ce début de XXIème siècle, le problème n’est pas vraiment résolu, des enfants meurent toujours de malnutrition aigüe.

Les enfants de la cité de Kabinda
Alerte malnutrition. Décembre 2017

La source, lieu de vie, si loin de la cité…

L’hôpital St Camille de Kabinda

Un hôpital enclavé au milieu de la RDC…

L’Hôpital St Camille est l’Hôpital Général de Référence – c’est-à-dire le seul hôpital réellement opérationnel – de la Zone de Santé de Kabinda qui couvre 28 000 km2 (quasi la surface de la Belgique) et compte 217 000 habitants.

Fondé par les Belges en 1959, son état s’était considérablement dégradé depuis l’Indépendance. En 1983, sa gestion a été déléguée par l’Etat (Ministère de la Santé) au Diocèse de Kabinda, lequel a confié cette tâche à la Communauté des Béatitudes, avec l’appui de l’Association Alliances Internationales.

La salle d’attente des consultations ornée de fresques illustrant la vie de Saint-Camille de Lellis

Avec seulement 215 lits, l’hôpital demeure largement saturé : taux d’occupation de 150% en pédiatrie et presque 100% dans les autres services. Actuellement un médecin expatrié appartenant à la communauté des Béatitudes y travaille ainsi que 6 médecins et 100 infirmier(e)s congolais.

Je vais m’endormir…
et au réveil, mes pieds bots seront redressés

Un deuxième médecin de la communauté a également ouvert un centre médical ophtalmologique à Mbuji-Mayi, il y consacre une grande partie de son temps, en alternance avec le suivi de certains projets à Kabinda et des missions médicales dans des villages isolés.

Grâce à une gestion rigoureuse et la recherche de soutien financier de fonds européens, de programmes de coopération internationales, d’ONG de développement (dont l’Unicef), l’hôpital présente une situation financière plus qu’honorable (rapport consultable auprès d’AAI-B)